R-LOVE-UTION KUNZ

Newsletter

KUNZ
Progressive Blues & Folk

Progressive : car l’expérimentation, la création, l’innovation, la prise de risque, le lâcher prise sont les maîtres mots de l’univers de KUNZ. Fan des démarches Do It Yourself, lui même designer et maker, KUNZ définit son univers dans cette veine expérimentale, un peu geek et très artisanale.

Blues : KUNZ est un explorateur et sa démarche est globale. Depuis la fabrication de guitares, pour trouver de nouvelles sonorités, en passant par l’exploration de sons. Dans la musique, le blues représente exactement cette démarche. Une musique que l’on peut faire avec presque rien, juste une chaussure qui tape le sol et un chant. Le blues est aussi le dénominateur commun de toute musique, il permet une grande liberté de style.

Folk : KUNZ part d’une prise de conscience que notre société n’est pas au mieux de sa forme et que remettre l’humain comme valeur la plus importante, celle qu’il faut défendre et protéger, serait la solution pour nous permettre une magnifique ré-évolution. Alors il nous raconte des histoires comme les folkmans le font.

(R)EVOLUTION

Dans sa musique, KUNZ invite à l’introspection : « L’ennemi est en nous », « Que reste-t’il de nous », « You leave your brothers on the side of the road », « Evel kenivel’s dilemna » sont des compositions qui invitent à se poser la question de qui nous sommes et ce que nous mettons en place pour faire évoluer notre vision du monde ? La question principale suggérée ici est : « Que pouvons-nous faire pour nous changer ? » Car nous changer c’est changer notre entourage et changer notre entourage peut faire changer la société.

Au travers de ses créations KUNZ invite donc à faire un pas de coté, à observer, à sortir de nos certitudes, à nous aimer nous-même et à aimer les autres et aimer leur différence, en résistant à la facilité de la haine. Contrairement à ce qu’on nous dit, KUNZ croit que notre bonheur n’est pas dans la propriété mais dans l’amour, comme le décrit la composition « Lucy » ou comme l’aborde le texte de « Si seulement ». On regrettera toujours d’avantage un amour raté que de ne pas avoir pu posséder un objet.

La haine est quelque chose d’intelligent, qui sert un projet plus vaste, c’est sournois et invisible. Aucune couleur, aucune race, aucune religion, la haine ne fait pas non plus de politique. Son plan de développement vise à nous diviser, car nous diviser c’est nous affaiblir. Dés lors que nous ne pensons qu’à trouver des coupables, la haine a gagné ! L’unique solution est de s’unir en toute humanité, en se défaisant des étiquettes qui invitent au jugement. Donc il faut s’aimer pour ensuite aimer les autres pour leur humanité.

L’interrogation à laquelle vous êtes invités est donc une expérience, c’est une (r)évolution, pour que l’humain devienne la plus grande valeur à protéger et à chérir dans les années à venir.

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

CONTACT

Management : 
management[A]kunz.paris

Pour toute autre demande utilisez le formulaire de contact :

NEWSLETTER

* indicates required